Attention ! Plongée dans le côté obscur de la computation linguistique : Découvrez les risques explosifs des IA basées sur les grands modèles de langage

L’examen des risques liés aux modèles de langage de grande envergure

Les modèles de langage développés pour l’intelligence artificielle peuvent présenter des vulnérabilités lorsqu’ils sont utilisés de manière malveillante. Ces modèles sont de plus en plus utilisés dans des contextes potentiellement dangereux.

La vulnérabilité aux exploitations malicieuses

Les modèles de langage de grande envergure (LLM), tout comme d’autres technologies, peuvent être exploités de manière malveillante. Des avancées technologiques ont permis le développement d’attaques sophistiquées, telles que le hameçonnage. Julian Hazell a démontré que des contenus frauduleux créés par des outils tels que ChatGPT peuvent être convaincants et dangereux.

Des experts du MIT ont également souligné que ces modèles pourraient contribuer à la création d’agents biologiques nuisibles. Les LLM peuvent intégrer accidentellement des données confidentielles dans leurs bases de connaissances, qui peuvent ensuite être exposées si des demandes spécifiques sont adressées aux assistants virtuels.

Les risques d’utilisation abusive en augmentation

Depuis le lancement de ChatGPT, les modèles de langage de grande envergure sont de plus en plus utilisés de manière abusive. Des exemples tels que FraudGPT et WormGPT, des modèles spécialisés dans la fraude, illustrent cette tendance inquiétante. Les entreprises à l’origine de ces modèles, y compris OpenAI, n’ont pas encore mis en place de mesures pour empêcher leur utilisation à des fins néfastes. Même les systèmes censés être sécurisés peuvent être contournés facilement et à moindre coût.

Des solutions pour contrer le phénomène

  • Ericom propose des solutions pour isoler les données sensibles et les protéger des IA potentiellement dangereuses.
  • Menlo Security se concentre sur la sécurisation des navigateurs pour prévenir les expositions aux malwares et la perte de données.

Malgré les efforts déployés par certains leaders du secteur comme Google pour atténuer ces vulnérabilités, il est difficile de trouver et de maintenir un équilibre entre l’innovation et la sécurisation en raison du manque de consensus au sein d’OpenAI et de l’évolution rapide des modèles de GPT.

En conclusion, bien que l’intelligence artificielle soit porteuse d’un horizon technologique prometteur, les récents développements nous confrontent à une réalité complexe et potentiellement dangereuse. Il est nécessaire de rester vigilant et d’intervenir de manière sécurisée.

Partagez votre avis